1534 : La guerre de religion n’aura pas lieu

Voici les prochaines représentations de ce drame en cinq actes de Jean-Jacques Néré, mis en scène et interprété par la Troupe des deux vallées, membre de l’AJVC, association culturelle de l’Église Protestante Unie de Palaiseau.

Les prochaines représentations sont prévues :

  • le 1er septembre 2018 de 17 h à 19 h 30 au temple de Saint Jean du Gard, place Carnot ;
  • le 29 septembre 2018 à 17 h au temple de l’EPU de Bois Colombes, 72 rue Victor Hugo ;
  • le 13 octobre 2018 à 17 h au temple de l’EPU de Paris-Auteuil, 53 rue Erlanger, 75016 Paris.

Chaque fois, l’entrée est libre. Les représentations sont suivies d’une rencontre autour d’un verre de l’amitié. Attention, il s’agit des dernières ; une nouveau spectacle est en préparation.

Argument : Nous sommes à la fin de septembre 1534 au château d’Amboise où se tient la Cour de François 1er. Des discussions sont engagées entre le pape Clément VII et Gérard Roussel, confesseur de la soeur du Roi Marguerite de Navarre, et prêtre aux idées avancées. Cela ne plait pas aux autorités catholiques de la Sorbonne et du Parlement de Paris, puissantes dans la capitale.

Les compromis proposés par Roussel et acceptés par le pape Clément pourraient en effet convenir aux « réformistes » qui n’étaient pas encore des « protestants ». Plusieurs tendances théologiques s’affrontent, sur fond d’enjeux politiques pour toute l’Europe. Et François 1er est surtout préoccupé par son pouvoir, qui est en train de devenir absolu.

Qui va l’emporter, des modérés qui souhaitent parvenir à un compromis acceptable par tous, ou des extrémistes des deux bords ? Un échec peut aboutir à un déchainement de violences… la terreur, que nous connaissons encore aujourd’hui, guette la France…

 

2 Commentaires

  • Bonsoir
    J’ai malheureusement raté la dernière représentation de « 1534, la guerre de religion n’aura pas lieu. »Je souhaiterais savoir si vous allez rejouer cette pièce. J’en serais ravie.
    Bien cordialement
    Christiane Milsom

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.