Lectures d’été

L’été est propice à la lecture. Voici quelques titres que nous vous recommandons sur les conseils de la Librairie Jean Calvin et de quelques bons lecteurs. Nous nous reverrons lors d’un prochain café culturel pour un partage autour de ces livres et d’autres que vous aurez découverts…

7 récits d’évasion – Jean Paul Chabrol – Ed. Alcide

Histoire, mémoire, aventure et foi huguenote au cours des XVIIe et XVIIIe siècle. Les cévenols connaissent l’évasion d’Abraham Mazel hors de la tour de Constance. Elle n’est pas la seule.

Les hommes de la route – André Chamson –  Ed. Alcide

Ce roman est le récit de vies de labeur, de femmes sacrifiant leur existence au nom de l’ascension sociale d’un homme qui demeure viscéralement attaché à sa terre. C’est aussi un hommage aux montagnes cévenoles et à l’inspiration qu’elles suscitent.

Vivre avec nos morts – Delphine Horvilleur – Rabbin. Ed. Grasset

À travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions : le récit, la réflexion et la confession. Nous vivons tous avec des fantômes : ceux de nos histoires personnelles, familiales ou collectives, ceux des nations qui nous ont vus naitre, des cultures qui nous abritent, des histoires qu’on nous a racontées ou tues, et parfois des langues que nous parlons. Les récits sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts.

Changeons de voie – Edgar Morin – Ed. Denoel

À défaut de donner un sens à la pandémie, sachons en tirer les leçons pour l’avenir. Ce confinement, selon l’auteur, aurait montré ce qu’il y a de superflu dans nos vies, et partant de là, ce pourrait être la voie vers de nouveaux paradigmes. Edgar Morin, 99 ans, reste un des penseurs les plus importants de notre époque.

La dernière fois que j’ai rencontré Dieu – Franz-Olivier Giesbert – Ed. Gallimard

L’existence de Dieu ne se prouve pas. Elle ne se prouvera jamais. Elle se sent.

Le chiffre de nos jours – André Chamson – Ed. Alcide

Vif, déroutant, d’une intelligence originale, André Chamson revit sa jeunesse comme le tourbillon qu’elle fut.

Aigoual 44 – Journal d’un maquisard cévenol – Robert Poujoul, Olivier Poujoul – Ed. Ampelos

Document unique : un journal « maquisard » subjectif, écrit à chaud avec tout le souffle, les espoirs et les désillusions d’un jeune résistant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.