Chemins de foi : les textes apocalyptiques

Samedi 27 mars 2021 à 9 h 30

Ces textes sont un mode d’expression dans une situation de crise. Aujourd’hui les crises sanitaire et écologique leur donnent une actualité singulière.

« Apocalypse » signifie « dévoilement, révélation » ; l’étymologie d’« apocalypse » ne signifie nullement « catastrophe » contrairement au sens courant du terme. On trouve des textes apocalyptiques dans le Premier Testament (Ézéchiel, Ésaïe, Daniel) ainsi que dans le Nouveau Testament (Marc 13, Matthieu 24 et 25, Luc 21), mais le plus célèbre est l’Apocalypse de Jean.

Ce dernier livre de la Bible n’est pas d’un accès facile, le langage symbolique semble souvent obscur. C’est un livre d’espérance qui n’est ni l’espoir sociopolitique, ni même la foi, mais le surgissement d’une lumière lorsque tout est nuit. L’Apocalypse ne décrit pas la fin du monde, mais la naissance d’un monde nouveau.

Nous échangerons sur le sujet en apportant et en partageant nos questionnements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.