Variation dans la liturgie : la place de la volonté de Dieu

Dans la liturgie du culte réformé, le moment de la Loi ou « volonté de Dieu » est le plus susceptible de varier de place. Il y a au moins deux possibilités : la placer avant la prière de repentance ou de conversion, ce qui est le cas dans notre Église locale, ou bien la placer après l’annonce du pardon, ce qui est privilégié par la liturgie réformée. Ces deux possibilités rendent compte de deux compréhensions différentes de la volonté de Dieu :

Dans la première, la volonté de Dieu prend un rôle pédagogique : ayant entendu la volonté de Dieu, le croyant ne peut que reconnaître son incapacité à la suivre avec ses propres forces. Cependant, cette compréhension peut amener la prière de conversion à devenir une liste de fautes en accentuant un légalisme malheureux et contraignant.

Dans la seconde, la volonté de Dieu prend un rôle éthique : le pardon reçu de Dieu est une force de transformation pour la vie du croyant qui peut s’engager sur un chemin de vie ouvert par la grâce de Dieu. Mais il faut alors veiller à ce que l’éthique ne devienne pas le marqueur unique ou principal de la grâce et de la foi.

Dans plusieurs autres Églises, la volonté de Dieu est simplement absente de la liturgie. Il importe alors d’annoncer quand même que le pardon de Dieu change la vie. Quel que soit le moment où se place la Loi et même si elle est absente de la liturgie, la volonté de Dieu peut être exprimée d’une autre manière, et dans l’un ou l’autre de ses rôles, à travers la prédication ou l’exhortation.

Après une réflexion en deux temps : la rencontre du Chemins de foi en janvier et la séance du conseil de mars, le conseil presbytéral souhaite modifier l’ordre liturgique actuel de notre culte pour que la volonté de Dieu prenne place après la déclaration du pardon. Il s’agit donc d’accentuer la compréhension de la volonté de Dieu comme entrée dans la vie transformée et renouvelée à laquelle Dieu appelle chacun.

Pardonnés et libérés, nous pouvons écouter ce que Dieu veut pour nous et qu’il nous donne la force de faire. Avec cet ordre liturgique, le lien de subordination de la Loi au pardon est clairement établi, l’écoute de la volonté de Dieu devient une capacité (pas une option !) offerte dans le pardon, et la volonté de Dieu est reçue comme un bien pour nous.

Nos livrets de liturgie présenteront cette nouvelle forme à partir du prochain temps de Pentecôte.

Pasteure Dominique Hernandez

© Source image : https://pxhere.com/ru/photo/664450

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s