Culte à plusieurs voix du 24/09/2017

Animé par le groupe Foi et Vie, avec le soutien de Dominique Hernandez

Version audio :

Par suite d’un problème technique, l’enregistrement audio ne commence qu’au 3e texte lu et commenté (Esaïe chapitre 58).

Matthieu chapitre 14 versets 13 à 21 (Partage)

13 A cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque pour se retirer à l’écart dans un endroit désert; l’ayant appris, la foule sortit des villes et le suivit à pied. 14 Quand Jésus sortit de la barque, il vit une grande foule et fut rempli de compassion pour elle, et il guérit les malades.

15 Le soir venu, les disciples s’approchèrent de lui et dirent: «Cet endroit est désert et l’heure est déjà avancée; renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages pour s’acheter des vivres.» 16 Jésus leur répondit: «Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger!» 17 Mais ils lui dirent: «Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons.»

18 «Apportez-les-moi ici», leur dit Jésus. 19 Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux vers le ciel et prononça la prière de bénédiction. Puis il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule.

20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. 21 Ceux qui avaient mangé étaient environ 5000 hommes, sans compter les femmes et les enfants.

Commentaire

Ce temps de partage fût pour moi, un moment mis à part, une respiration, ou j’ai pu rencontrer et découvrir des paroissiens et paroissiennes. Ce fût un temps d’écoute ou la confiance, le respect, les uns envers les autres, sans jugement, était le maître-mot. Cette parole partagée (pain spirituel) m’a nourrie, fortifiée, rassasiée, apaisée. Nous avons découvert comment Dieu se manifeste, pour chacun de nous, dans nos vies. Pour cela, il a fallu oser et croire qu’en donnant un peu de nous-mêmes, en acceptant d’apporter et de partager des morceaux d’histoires de nos vies professionnelles et personnelles, nous serons tous nourris en abondance. Dans ce monde, ou rode le mal, tout autour, comme au temps du Christ, l’Esprit nous a donné de partager la fraternité, la confiance et la joie de vivre ensemble. Ce que nous avons vécu ne nous était pas réservé mais possible pour chacun de nous, ici, dans cette église, si nous acceptons de donner un peu de nous-mêmes. Apportons nos deux pains et nos cinq poissons et croyons que Dieu agira à travers nous, tout autour de nous, et ici, dans notre paroisse.

Deuxième lettre à Timothée, chapitre 1 verset 7 (Confiance)

Ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre seigneur.

Commentaire

La première chose que l’on a mise en place dès le début dans notre groupe a été d’établir une règle de comportement. Dire explicitement ce que l’on va faire, partager les temps de parole et s’assurer que chacun puisse s’exprimer, écouter, rester discret vis-à-vis de l’extérieur du groupe. Le respect de ces règles enclenche le climat de confiance. Le verset lu dans Timothée nous encourage à être plus fort. Il est plus facile de construire sur des bases sûres et solides que sur des bases hésitantes. C’est pourquoi la confiance est importante et même primordiale. La confiance nous rend libres et facilite le partage. Cela libère la parole. C’est alors que peut souffler l’esprit qui nous rend plus forts tous ensemble. Par la confiance que nous avons les uns envers les autres, notre esprit de timidité se transforme en sagesse et en force. Dans la confiance mutuelle et par l’esprit qui nous rassemble, notre chuchotement timide devient affirmation solide. Nous avons eu l’occasion d’expérimenter cette liberté au sein de notre groupe. Ce n’est pas par la force, ni par la persuasion que l’on combat la timidité mais c’est par l’esprit qui créé la confiance que cette timidité se transforme en force et courage. Il nous appartient de créer les conditions pour que l’esprit puisse agir en nous. Le reste ne vient pas de nous, c’est le don de Dieu. Alors, si parfois nous hésitons ou si nous doutons, ne nous trompons pas, Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité. Le doute, c’est nous qui le créons parce que nous avons peur des jugements des autres. Déposons ces doutes, ces hésitations, qui sont pour nous des fardeaux, aux pieds de la croix de Jésus et ayons confiance. Ainsi allégés, nous pouvons laisser agir en nous l’esprit, nous pouvons oser être nous-mêmes et exprimer ce qui nous tient à cœur. N’est-ce pas simplement cela, témoigner ?

Esaïe chapitre 58 versets 6 à 12 (Écoute et ressources)

6 Le jeûne que je préconise, n’est-ce pas plutôt ceci : détacher les chaînes de la méchanceté, dénouer les liens du joug, renvoyer libres ceux qu’on écrase, et rompre tout joug ?

7 Ne s’agit-il pas de partager ton pain avec celui qui a faim et de ramener à la maison les pauvres sans abri ? De couvrir celui que tu vois nu, et de ne pas t’esquiver devant celui qui est ta propre chair ?

8 Alors ta lumière poindrait comme l’aurore, et tu te rétablirais bien vite ; ta justice marcherait devant toi, et la gloire du SEIGNEUR serait ton arrière-garde.

9 Alors tu appellerais, et le SEIGNEUR répondrait ; tu appellerais au secours, et il dirait : Je suis là ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours malfaisants,

10 si tu partages tes propres ressources avec celui qui a faim, si tu réponds aux besoins de l’opprimé, ta lumière se lèvera dans les ténèbres, et ton obscurité sera comme le midi.

11 Le SEIGNEUR te conduira constamment, il te rassasiera dans les lieux arides et redonnera de la vigueur à tout ton corps. Tu seras comme un jardin abreuvé, comme un point d’eau dont l’eau ne déçoit pas.

12 Grâce à toi, on rebâtira sur les ruines d’autrefois, tu relèveras les fondations des générations passées ; on t’appellera « Celui qui répare les brèches », « Celui qui restaure les sentiers pour rendre le pays habitable ».

Matthieu chapitre 20 versets 1 à 16 (Diversité)

1 Voici en effet à quoi le règne des cieux est semblable :

un maître de maison qui était sorti de bon matin embaucher des ouvriers pour sa vigne. 2 Il se mit d’accord avec les ouvriers pour un denier par jour et les envoya dans sa vigne. 3 Il sortit vers la troisième heure, en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire 4 et leur dit : « Allez dans la vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste. » 5 Ils y allèrent. Il sortit encore vers la sixième, puis vers la neuvième heure, et il fit de même. 6 Vers la onzième heure il sortit encore, en trouva d’autres qui se tenaient là et leur dit : « Pourquoi êtes-vous restés ici toute la journée sans rien faire ? » 7 Ils lui répondirent : « C’est que personne ne nous a embauchés. — Allez dans la vigne, vous aussi », leur dit-il.

8 Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : « Appelle les ouvriers et paie-leur leur salaire, en allant des derniers aux premiers. » 9 Ceux de la onzième heure vinrent et reçurent chacun un denier. 10 Les premiers vinrent ensuite, pensant recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun un denier.

11 En le recevant, ils se mirent à maugréer contre le maître de maison 12 et dirent : « Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons supporté le poids du jour et la chaleur ! » 13 Il répondit à l’un d’eux : « Mon ami, je ne te fais pas de tort ; ne t’es-tu pas mis d’accord avec moi pour un denier ? » 14Prends ce qui est à toi et va-t’en. Je veux donner à celui qui est le dernier autant qu’à toi. 15Ne m’est-il pas permis de faire de mes biens ce que je veux ? Ou bien verrais-tu d’un mauvais œil que je sois bon ? »

16 C’est ainsi que les derniers seront premiers et les premiers derniers.

Première épitre de Paul aux Corinthiens, chapitre 12, versets 4 à 7 (Esprit)

4 Il y a diverses sortes de dons spirituels, mais c’est le même Esprit qui les accorde.

5 Il y a diverses façons de servir, mais c’est le même Seigneur que l’on sert.

6 Il y a diverses activités, mais c’est le même Dieu qui les produit toutes en tous.

7 En chacun, l’Esprit Saint se manifeste par un don pour le bien de tous.

Lettre aux Ephésiens chapitre 4, versets 1 à 7 puis 15 et 16 (Communauté)

1 Accordez votre vie à l’appel que vous avez reçu ; 2 en toute humilité et douceur, avec patience, supportez-vous les uns les autres dans l’amour ; 3 appliquez-vous à garder l’unité de l’esprit par le lien de la paix.

4 Il y a un seul corps et un seul Esprit, de même que votre vocation vous a appelés à une seule espérance ; 5 un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême ; 6 un seul Dieu et Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous, et demeure en tous.

7 A chacun de nous cependant la grâce a été donnée selon la mesure du don du Christ.

15 Confessant la vérité dans l’amour, nous grandirons à tous égards vers celui qui est la tête, Christ.

16 Et c’est de lui que le corps tout entier, coordonné et bien uni grâce à toutes les articulations qui le desservent selon une activité répartie à la mesure de chacun, réalise sa propre croissance pour se construire lui-même dans l’amour ».

Livre des Proverbes chapitre 18, verset 4 (Accomplissement)

Les paroles humaines sont des eaux profondes, un torrent débordant, une source de sagesse.

Livre des Proverbes chapitre 16, verset 9

Le cœur de l’homme étudie sa route, mais c’est le Seigneur qui affermit ses pas.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s